Plateformes

Bases Web de données bibliographiques centralisées

Une ressource pour les chercheurs et intervenants

Le RQSHA met à la disposition de la communauté scientifique des bases de données bibliographiques publiques et en libre accès. Bénéficiant d’un riche corpus bibliographique sur le suicide et les comportements suicidaires rassemblé à la demande du RQSHA par l’Observatoire des sciences et technologies (OST) de l’Université du Québec à Montréal à partir des données disponibles sur Pubmed pour les années 1980-2010, il a été possible de créer un outil web de gestion et d’analyse bibliographique contenant plus de 18 000 notices.

Plateforme Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada

La Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada (BCDBC), hébergée par l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, est devenue l'une des banques de cerveaux les plus importantes au monde. Fondée en 1980, elle contient et gère plus de 3000 cerveaux, ainsi qu'une base de données relationnelle contenant des données démographiques, cliniques et l'historique développementale des donneurs. La banque est une des rares en Amérique de Nord qui collecte des cerveaux de personnes souffrant de désordres neurodégénératifs comme la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer et d'autres démences, ainsi que des désordres mentaux incluant la schizophrénie, la dépression majeure, le trouble bipolaire, l'abus de substance, obtenus de personnes qui sont décédées par suicide ou non.

Plateforme d’analyse de la régulation sociale du suicide au Québec (PARSSQ)

Étude des facteurs sociaux et ethnoculturels qui affectent les taux de suicide historiques

Les facteurs sociaux et ethnoculturels sont réputés avoir un impact important sur les variations temporelles des taux de suicide. Le Québec a lui-même connu des variations radicales de ses taux de suicide au fil des décennies : des plus bas taux canadiens durant les années 1960, il a été affecté des plus hauts taux à l’échelle nationale durant les années 1980-1990. Pour ce qui concerne la population non autochtone de la province, les chercheurs des sciences sociales attribuent généralement ces fluctuations à la rapide sécularisation de la société québécoise et aux profondes modifications des rôles et des relations entre hommes et femmes qui y sont survenues.

Plateforme d’analyse des services

Dans une perspective de santé publique, quatre types de déterminants de la santé sont à considérer : génétiques, environnementaux, comportementaux et l’accès et la nature des services disponibles. Depuis 2009, notre Réseau entend examiner l’adéquation des politiques et des services de santé en regard des besoins d’intervention sur les troubles de l’humeur, d’abus de substances et de comportements suicidaires grâce à la création d’une plateforme comprenant deux bases de données : l’une concernant tous les cas de suicide survenus dans la province; l’autre concernant les cas de tentatives de suicide ayant donné lieu à une prestation de services hospitaliers.